Les Chroniques de Kyky Chapitre XXXIII


Les Chroniques de Kyky Chapitre XXXIII
Chapitre XXXIII

Le secret de Kyky


Alors que Kyky avec sa clochette bataillait toujours corps et âme pour sortir du labyrinthe des ombres*
(Kyky n’ayant pas le sens de l’orientation, sans l’aide des dévotes son destin restera sombre…
C’est la raison pour laquelle chaque chronique future commencera par ce même énoncé,
Tant que le petit groupe de dévotes n’aura pas trouvé un moyen pertinent pour le ressusciter)
Les dévotes assises en cercle autour du semencier débattaient pour savoir qui allait l’utiliser,
Qui allait infiltrer les pensées de Kyky mais surtout qui allait gouter la semence du gnominet ?
Leur regard se croisait mais les dévotes n’arrivaient à se décider laquelle des cinq allait déguster,
Elles décidèrent de jouer à la Bourbe-poile* pour nommer la fidèle qui devra inéluctablement savourer,

(La Bourbe-poile inventé par Lesbossia de la Cruz de Pucélia était un « jeu » exclusivement féminin,
Au cours d’un salon de thé organisé par Lesbossia aves ses compagnes brouteuses de jardins,
La baronne bu le breuvage de sa tasse mais un poil long et dru s’agrippa à sa langue charnue et déliée,
Lesbossia furieuse ordonna à son harem d’enlever leur culotte pour voir laquelle avait préparé le thé
Un thé à la mente qui assurément n’était préparé avec des doigts de fée mais avec un duvet bien développé,
Elle ne put identifier la propriétaire du poil qui faillit l’étouffer, alors, elle décida de punir la plus velue,
C’est ainsi que dans ce jeu féminin, la perdante était celle qui avait la fouffounne la plus poilue…)

Haku, voyant où les autres dévotes voulaient en venir, s’insurgea étant certaine qu’elle allait « gagner »
C’est ainsi que pour contourner le plaisir de gouter à la semence, elle proposa de simplement tirer les dés,
Moondrie se révolta de la bassesse de la prêtresse car tout à coup l’épée de Damoclès la pointa du doigt*

(Moondrie dont le prénom serait mal orthographié selon les registres de l’administration des nains bourgeois,
Était un nain et non une naine cependant à sa naissance il hérita d’organes génitaux féminins du à un blasphème,
Blasphème provoquée par sa mère lors de l’accouchement car elle fit le vœu que son enfant soit empli d’aubaine
Le malheur chez le nain n’existait pas, ou plutôt, chaque désastre provoquait peu de temps après une exubérante félicité,
Connu pour sa « chatasse », Le nain était banni et ne pouvait participer au moindre jeu de hasard dans la cité.
Le nain s’était autrefois marié mais devint veuf brusquement car « sa moitié » mourut dans un étrange accident,
Moondri « la chatasse » hérita ainsi d’une opulente richesse car sa ou son compagnon était un riche possédant,
Ce triste événement coïncida avec la libération de Kykyllidan qui était considéré par tous comme le pire ennemi,
Pour Moondri qui devint fortuné, ce fut au contraire l’espoir et la « chance » de recommencer une nouvelle vie.
Il fallait plus qu’un soupçon de chance pour retrouver le gnominet et c’est pour cela qu’il fut prit dans la « team »,
Moondri accepta d’aider les dévotes car ils étaient avec Bofume « la Bouffe Fouffoune » des amis plus qu’intimes.)

Bien évidemment la moule de Moondri se manifesta à nouveau et il gagna avec une large avance au tirage de dès,
C’est de cette façon que le nain à la barbe rousse fut malhonnêtement désigné et du boire le mojo au gout salé,
Moondri fut pris alors d’un épouvantable maux de tête, son corps s’agita violemment renversant le semencier,
Le nain à la longue barbe rouvrit doucement les yeux puis d’un regard circulaire tenta de réaliser où il était,
La substance ne l’avait pas fait changer d’endroit, il était toujours là…dans la célèbre chambre du « Roi »,
Les autres dévotes avaient fait place à un Kyky anxieux versant dans la statue*une petite fiole d’un liquide brun
(Cf. Chapitre XXXII : une grande statuette à l’effigie de Kyky vêtu d’un drap de soie et de satin).
Puis le gnome se mit à écrire d’une main tremblante un message sur un petit bout de parchemin,
Ces bribes mystérieuses, il les fourra dans le trou du cul de la statue cachant l’orifice par un mini-slip vert pipi,
Fier de son invention, Kyky célébra sa glorieuse invention par une masturbation sur son grand lit,
Soudain, la scène que Moondri observait, perdait de sa netteté jusqu’à ne plus pouvoir espionner le gnominet,
Le nain perdait conscience….il s’égarait pour pouvoir regagner le groupe de dévotes ancré dans la réalité,
« Je sais ! Je sais pourquoi la chambre a été fouillée ! » furent les premier mots d’un Moondri surexcité,
L’enthousiasme se propagea à la vitesse d’une giclée de baguette* à travers la pièce où les dévotes se trouvaient
(*Giclée de baguette : Expression employée pour la 1ère fois dans le Tome VII des contes de Saudau & mie,
Saudau puni par Dieu pour avoir couché avec Mie, fourra dans une baguette de pain son kiki,
Sans le vouloir, il créa la « baguette magique » lui conférant grâce à sa semence de grands pouvoirs,
Pour créer des « giclées » ou étincelles, les premières baguettes nécessitaient un petit grattoir,
Grattoir qui provenait souvent (selon les historiens) d’une vieille boite d’allumettes ou de divers gadgets,
Plus tard Gnomicus Giclus (un inventeur célèbre) perfectionna le système pyrotechnique de la baguette,
Cet ingénieur gnome était si brillant qu’on trouve à l’heure actuelle des objets inventé par sa petite tête…)

Les dévotes se jetèrent sur la statue, baissèrent le froc de celle-ci et retirèrent le parchemin écrit par le gnominet ;
On y pouvait lire au recto: « [Potion d’espace-temps] » au verso « TRINQUEZ EN CULTIVANT VOTRE JARDINET»
(*(Ch XXVI) Kyky avait utilisé la potion d’espace-temps pour se sauver de la mafia Silithienne dans le passé,
Visiblement il avait gardé quelques goutes du breuvage car « on ne sait jamais, ça peut toujours aider»)

Les dévotes masturbèrent la statue et avec la bouche grande ouverte attendaient la fameuse giclée,
[Censuré] (la scène prenait des allures de films pornos initiatiques diffusés sur XXS le canal télévisé)
Enfin chacune but quelque goute du liquide précieux en attendant d’être renvoyé dans le passé…
Elles n’avaient pas bougé, cependant l’éclat de la chambre semblait s’être restauré…mais que s’était-il passé ?

A suivre…

Fin du Chapitre XXXIII



Connexion automatique
S'enregistrer
Mot de passe perdu ?
  • Lun
  • Mar
  • Mer
  • Jeu
  • Ven
  • Sam
  • Dim
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
Voir tous les événements
Aucun événement aujourd'hui.
  • IFA-France (20)
  • 20 invités
  • IRC #ifacette (7)
  • ifacette
  • lok7a
  • Marmite[IFA]
  • Marmite`Work
  • Q
  • Rapass
  • rapass1
  • Ventrilo (0)
  • HoN #ifacette (1)
  • ifacette
  • Battle.net #ifacette (1)
  • ifacette