Les Chroniques de Kyky Chapitre XXVIII


Les Chroniques de Kyky Chapitre XXVIII
Chapitre XXVIII

« Le début de la fin… »


«Kyky ! Réveilles-toi ! Nous y sommes…Nous voila devant le château…» Aux chuchotements de Kikine, Kyky ne s’éveilla pas…
« Kyky ! Bouges-toi sale gnome calamiteux ! » Aux braillements d’Eponna, Kyky non seulement se réveilla mais déféqua…
« Pfff…c’était ma dernière en plus…t’as gagné…j’ai plus de couches pour pouvoir me changer » dit Kyky d’un air morose
Dans un élan de pitié envers le gnominet, Eponna lui prêta l’une de ses serviettes hygiéniques ornées de petits cœurs roses
Ridicule (ou pas) Kyky enleva sa couche souillée et fixait la serviette sur son slip préféré, le célèbre « slip vert pipi »
« Heureusement qu’elle n’utilise pas de tampons…ça m’aurait littéralement troué le cul… » se consolait Kyky…


Pendant que Kyky peinait à fixer les languettes de la serviette derrière un buisson qui lui servait de cachette,
Eponna, elle, lisait avec attention la revue « démocheaté » dans laquelle il y avait quelques spoils sur la quête ;
« Le château de «la Dona Mafiota » (Nathalia) est composé de quatre alcôves – La partie Est est celle de la bibliothèque,
La partie Nord refuge une salle aux trésors mais l’entrée est secrète, L’alcôve Ouest est un potager de melons et pastèques
Enfin la plus dangereuse partie de ce donjon est l’alcôve Sud renfermant le pénitencier gardé par la vile magicienne…
« Quel programme ! » se disait la Veuve noire qui croyait que la mission pour libérer ses confrères allait être une aubaine,
« Nous n’avons pu cartographier le terrible donjon car aucun démoniste cheaté ou farmer chinois n’en est sorti vivant,
Les seules informations que nous avons sont que le château est truffé de systèmes d’alarmes, pièges et de soldats cruels,
La prudence sera votre mot d’ordre, faites preuves d’intelligence, de furtivité, de discrétion et n’agissez pas avec zèle… »
A la lecture du dernier passage, Eponna fut envahie pour la première fois de sa vie par de terribles appréhensions,
« Avec ce naab de Kyky l’échec est garanti… » se disait la Veuve noire qui avait l’impression de courir vers la perdition…


« Il faut toujours suivre les règles ! »

Les premiers pas dans le donjon se firent sous le signe de la quiétude, il n’y avait à l’entrée ni phalanges ni guerriers,
Seules quelques traces de sang de couleur brune venaient souiller le magnifique dallage marbré du couloir d’entrée,
A la vue du sang, Kyky ne put se retenir et salit sa couche, Eponna, elle, était intriguée et se mit en tête de suivre les traces,
Hormis le claquement des dents de Kyky envahi par la peur, les confrères avançaient comme des loups partis à la chasse,
Aucun bruit n’émanait de leurs êtres, Eponna avait même enlevé ses luxueuses chaussures à talons « Gnomé & Gabanna »
Les traces de sangs les menaient tout droit vers l’alcôve Est, celle de la bibliothèque ou se cachait soi-disant le Kamasutra,
A mesure qu’ils avançaient, le sang était de plus en plus frais, Kyky, lui, était manifestement de plus en plus terrorisé,
La grande porte dorée de la bibliothèque n’était étrangement pas gardée, les deux confrères décidèrent alors d’y entrer…

A leur grande surprise, ils y aperçurent leurs trois collègues démonistes – Morgaliel, Fortesk et Sah dans la grande salle,
« Maitre ! Sah ! Mais que faites-vous là ? », Le maître tétanisé répondit « nous sommes à la recherche du livre du mal »
Pendant qu’Eponna questionnait son Maître, Kyky qui scrutait toujours les taches remarqua qu’elles découlaient de la robe de Sah
Le gnome réalisa que le sang qu’ils suivaient n’étaient que les règles de Sah, hilare il dit : « Han ! Bouh ! Sah, elle a ses ragnagnas ! »
A cette réplique Eponna le gifla violemment et rétorqua : « Kyky, c’est la goutte de trop ! tu es puni ! vas au coin ! »
Le gnominet qui avait fondu en larme obéit à Eponna et alla faire sa punition dans un coin de la bibliothèque comme un gamin…



« L’heure des révélations »

Pendant que Sah et Morgaliel cherchaient avec ardeur le fameux bouquin qu’ils appelaient « le livre du mal »,
Fortesk raconta à Eponna les événements qui s’étaient déroulés depuis leur arrivée au château qui étaient tout sauf banals,

Cinq jours plus tôt: A notre arrivée, comme prévu, nous avons très vite cherché à libérer nos amis démonistes emprisonnés,
Morgaliel « la Face cachée » en brillant stratège trouva rapidement un plan pour qu’ils puissent un à un s’évader ;
En Habile ingénieur, il leur crafta à chacun un [Transporteur ultra-sécurisé] et les cacha dans les mies de pain de leurs rations,
Une fois les deux gardes de la prison liquidés, avec Sah, nous avons pris leur apparence et nous avons pu ainsi assurer la distribution… »

A l’écoute du récit, une multitude de questions naissaient dans l’esprit décontenancé d’Eponna ; « Où est Nathalia ?
Comment a-t-elle réagi à la supercherie ? Pourquoi le château semble désert et pourquoi ses confrères étaient restés-là ? »
Fortesk continua son recit : « Nous avons fait croire à Nathalia que la fuite de nos amis étaient la faute des magistrats,
Qu’ils avaient libéré volontairement les prisonniers afin de la compromettre devant son peuple, devant son agglomérat… »
« Et pourquoi ses fidèles magistrats auraient-ils voulus faire une chose pareille ? » demanda crédulement Eponna,
A cette réplique Fortesk sourit et répondit sournoisement : « Nous avons voulu lui faire croire à un coup d’état… »
Eponna n’en revenait pas…elle était à la fois effarée et désarçonnée à l’écoute de ce qui s’était passé ces jours deniers,
« Nathalia et ses guerriers fidèles désertèrent le château et allèrent en quête de tuer tous les « traîtres assoiffés de pouvoir »
Pour récompenser notre dévotion elle nous confia le château… en somme elle confia son domaine à ses ennemis sans le savoir… »
« Elle vous a laissé que tous les trois ? » demanda Eponna qui avait bien du mal à assimiler tout ce qu’on lui racontait,
« Non, les quelques gardes qu’elle nous céda généreusement, nous les avons vite lynché puis les avons fait prisonniers…
Ils occupent en ce moment les anciennes cellules de nos confrères démonistes » répondit fièrement le « Maître »
« Pourquoi rester dans le château si la mission est accomplie et que cherchiez-vous avant que j’envoie Kyky paître ? »
« Nathalia, nous a confié que dans sa bibliothèque, un livre devait être détruit à tout prix si elle venait à mourir,
Si le livre tombait aux mains des magistrats, non seulement son royaume, mais la terre entière pourrait périr…
Le livre contiendrait tous les malheurs du monde, qu’il serait aussi dangereux que la célèbre boite de Grandaor… »
« Hein c’est qui lui ? » demanda Eponna interloquée, « c’est le légendaire démon qui sur les forums sème la « terror » ! »
« Une question me torture Maître, si vous êtes ici depuis cinq jours comment se fait-il que nous avons trouvé des taches de sang frais à l’entrée ? »
« Nous avons confié à Sah la tâche de surveiller l’entrée du château au cas où la vile magicienne découvrirait la supercherie et reviendrait,
Quand vous avez ouvert la porte de la bibliothèque, nous avons cru que c’était elle, la cruelle dame Nathalia… »

« Maître Fortesk, pendant que vous cherchez le «livre du mal », pourrais-je aller dans l’alcôve Nord récupérer le coffret ? »
« Certainement Eponna, mais connais-tu l’entrée secrète qui mène au coffre-fort de Nathalia? » rétorqua Fortesk inquiet…



« La fin de la fin… »

Trop loin pour écouter la discussion, Kyky, lui, dans son coin s’ennuyait, il se mit alors en quête de trouver le Kamasutra,
Par chance, Eponna l’avait envoyé au « bon endroit », il était puni devant les livres qualifiés d’«érotiques » et « gras »
« Voyons voir, il doit bien se cacher quelque part » se disait Kyky qui s’excitait à l’idée d’avoir le Totem des obscénités,
Au même moment Kikine lui soufflait : « Tu auras bientôt le Totem Kyky, il te suffit de trouver la formule cachée »

Kyky examina les grandes étagères et trouva enfin le bouquin : « Kyky, ouvres-le vite, lis la formule ! » lui ordonna la Messie,
Kyky exécuta les souhaits de Kikine la Messie de l’enfer et commença à lire sans prendre conscience de ce qui était écrit
« Esprit, libères le corps de ton serviteur ! Matérialises-toi car ceci est la dernière chance pour faire régner la déchéance »
« De l’enfer reviens sur terre ! Quitte le monde de Cerbère pour faire régner le déclin en Outreterre ! Répands la corruption et la décadence ! »
Une fumée noire sortit du livre et engloba Kyky…Les confrères réalisèrent ce que Kyky avait fait mais il était trop tard…
Le gnome avait libéré les forces obscures du « livre du mal »…l’ombre de Kyky se détacha pour former une entité à part,
Peu à peu elle prit forme…c’était Kikine la Messie de l’enfer…Kyky visiblement ne réalisa pas le mal qu’il avait fait ;
« Kikine c’est toi ? Mais il est où mon Totem ? », « Qu’est-ce que tu peux être candide Kyky…Quelle grande naïveté ! »
« Alors le Totem des obscénités n’existe pas ? Et la quête de Maraudon n’était qu’une manœuvre pour me tester ? »
« En effet, je voulais évaluer ta crédulité, jusqu’où tu serais capable d’aller pour pouvoir satisfaire ta perversité…
Ton obstination, je n’ai fait que la détourner, elle m’a aidé à renaître de mes cendres pour pouvoir à nouveau régner ! »
« Mais Kikine… » le vile démon coupa Kyky ; « Kikine n’existe pas, appelles-moi plutôt Kykyl…Kykyllidan !
« Alors… » « Et oui Kyky, la meilleure façon de t’asservir était de te parler en prenant la douce voix d’une femme »

Kykyllidan avait vécu plus de deux ans dans le corps de Kyky, le gnome démoniste affable de perversion
Il s’était familiarisé avec la manière de penser du gnominet et arrivait même à anticiper chacune de ses questions ;
« Mais… », « Non Kyky, le Totem des Obscénités existe vraiment, d’ailleurs ta consoeur Eponna est partie le chercher… »
« Alors… », « Effectivement, je ne t’ai jamais menti Kyky, je n’ai fait que déformer la réalité dans laquelle tu vivais… »
« Ainsi… », « Oui c’est moi qui ait saboté la transmutation de plomb en or…il fallait à tout prix que tu viennes ici »

Peureux comme il l’était, il ne serait venu dans le château de la vile « Dona Mafiota » sans l’escorte de la confrérie
Le conflit entre la confrérie des démonistes et la méchante dame Nathalia n’était donc qu’une manœuvre de plus,
Kykyllidan le démon maléfique s’était surpassé pour aider le gnominet car il fallait venir absolument à Silithus ;
Rien n’était laissé au hasard comme la formule d’invocation du gangregarde « Gangrus » dans la prison du caméléon,
Le chemin de Kyky le démoniste pervers était tout tracé par Kykyllidan et il ne fit que la suivre comme un vulgaire péon…

« Et… », « Que vais-je faire maintenant ? je vais reconstituer mon armée et faire régner la terreur dans le monde entier »
« Est-ce… », « Malheureusement non Kyky, les démonistes ne sont pas encore assez cheatés pour rejoindre ma future armée… »
« Donc… », « En autre Kyky, nous allons tenter de tous vous éliminer et d’annihiler tout être indigne de rejoindre nos unités… »


Kykyllidan avait été banni pendant plus de dix milles et grâce à la naïveté de Kyky, il put reprendre l’apparence d’un homme
Après avoir révélé ses terribles ambitions, le terrible démon se téléporta enfin pour rejoindre son lointain royaume,
Le démon leur adressa un dernier mot avant de se « tp » ; « N’osez pas me pourchasser dans mon royaume, car vous n’êtes pas prêt ! »

Fin du Chapitre XXVIII

Fin de la saison 2



Connexion automatique
S'enregistrer
Mot de passe perdu ?
  • Lun
  • Mar
  • Mer
  • Jeu
  • Ven
  • Sam
  • Dim
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  •  
Voir tous les événements
Aucun événement aujourd'hui.
  • IFA-France (19)
  • 19 invités
  • IRC #ifacette (7)
  • ifacette
  • lok7a
  • Marmite[IFA]
  • Marmite`Work
  • Q
  • Rapass
  • rapass1
  • Ventrilo (0)
  • HoN #ifacette (1)
  • ifacette
  • Battle.net #ifacette (1)
  • ifacette