Les Chroniques de Kyky CHAPITRE Ier


Les Chroniques de Kyky CHAPITRE Ier
Chapitre Ier

« La jeunesse de Kyky »

Oyez Oyez braves gens, justiciers et confrères,
L’histoire de Kyky, le gnome démoniste pervers,


Dans une cité près de Gnomeregan la capitale,
Vivait une grande famille aisée de nature joviale,
Le mari de petite taille, travaillait dans la ligue des explorateurs,
Alors que sa femme collectionnait les amants dans un élan destructeur,

Elle tomba enceinte de son énième rejeton,
Engendré lors des étreintes d’une étrange relation,
Le mari explorait les instances et les mystérieux donjons,
Pendant que le ventre de son épouse gonflait comme un ballon

Les mois passaient et le couple se préparait à l’arrivée du bambin
L’émoi grandissait au fur et à mesure qu’on attendait le chérubin…

A la naissance du petit gnominou à l’esprit adroit
Son père s’exclama : « Ô quel gros kiki tu as ! »
Sa mère enivrée par les douleurs de l'accouchement,
Crut déjà qu’on baptisait le futur descendant,
« Kyky s’appellera-t-il et buvez pour célébrer cet événement »
Gnomes et gnominettes du petit village festoyèrent pendant 7 ans…

Kyky, dès son adolescence s’orienta avec engouement vers la démonologie
Cruel, il lançait déjà des malédictions sur ses condisciples sans aucune démagogie,
De même, il torturait toutes ses camarades…. « Malédiction de dénudement sur Zizinette ! »
Mais que lui avait fait-elle cette jolie gnominette ? Elle avait le malheur de porter une jupette.

« Affliction, destruction et démonologie » étaient les mots clefs de sa profession,
Kyky l’interprétait par « dépravation, perversion et orgies » clefs de ses intentions.
Il regardait déjà sur « XXS » (extra extra small) les célèbres gnominettes dévêtues,
Il achetait toutes les semaines « playgnomes », le vicieux magazine corrompu…

Plus Kyky grandissait et plus son sang était souillé par la perversité…
Etudiant à Forgefer, il s'effarait du nombre de gnominettes qui pullulaient dans son université,
Il y fit connaissance d’autres races aussi surprenantes qu’excentriques,
Et même d’un vieil bibliothécaire qui venait soi-disant d’Hache trique,

Son regard se fixait au passage de gnominettes, elfettes et humaines,
Seules les naines parsemées de graisses et de lard lui semblaient inhumaines….
Il n’aimait pas les naines, telles Bioutifoule, Lardonat, Saindouse et Boulémia
Ma foi, les prénoms qui le faisait fantasmer était Oroyne, Euca et Eponna,

Un jour, il rencontra Oroyne la belle magicienne qui sortait de son cours d’arcanes,
Ebloui par la beauté de la belle gnominette, il devint muet et se senti plus bête qu’un âne,
« Ca te dit de faire un tour à l’auberge ? » furent les seuls mots qui sortirent de son gosier,
Il regretta immédiatement ses mots se rappelant d’Auriell la pucelle et son maillet,
Cependant, Oroyne accepta (il faut dire qu’il avait rajouté qu’il voulait « réviser »)
Kyky, attendant Oroyne à l’auberge, avait inventé un stratagème pour la charmer…

Il avait concocté un filtre d’amour le faisant passer pour du rhum de Forgefer,
Ils trinquèrent, Oroyne trouva seulement que le rhum avait un goût amer,
Elle le bu néanmoins avec engouement et en revoulut immédiatement…
Oroyne la belle, hypnotisée par le regard de Kyky le pervers céda à ses désirs diligemment…


Il l’invita vers la chambre soixante-neuf de l’auberge numéro trois,
Elle emboîta le pas et le suivit jusqu’à la chambre de la joie…

(Censuré) Nous ne donnerons pas de détails sur ces ébats,
Qui ne seraient que sujets à d’éventuels débats.
Ce soir-là Kyky le pervers et Oro la magicienne avaient créé un portail vers l’amour,
Naturel ou artificiel, les deux amants sous les draps le désiraient pour toujours.

Whirl, le rogue perfide et époux d’Oroyne ne se doutait de rien,
Surchargé en tant qu’officier, il s’occupait des raids le soir, des dkps le matin,
Il faut dire que lui aussi aimait courir après les jupons de Shadow la néréide…
On le vit même sur la place de Forgefer, dans des actes sexuels rapides,
A la différence de Kyky et d’Oroyne, Whirl ne se cachait pas, il s’en vantait,
Il enchaînait les ébats amoureux sur la place et il avait un grand succès avec les dépravées.

Très vite, de la l’amour passionnel entre Kyky et Oro la belle naquit un rejeton,
Pour que Whirl ne doute de rien, Kyky fit croire qu’il l’avait eu pas les voies de l’adoption,
Quand Oro revenait chez Whirl, Kyky promenait l’enfant, visitant banques et musées,
Ces promenades l’empêchait de s’accaparer d’autres trophées et devinrent vite une corvée,
« Pourquoi Oro n’avait-elle pas avorté ?» cette question revenait sans cesse dans son esprit,
Pour le papa poule à fortes orientations perverses, cette situation ne fut qu’un grand dépit,
Le filtre d’amour s’estompait et Oro avait même oublié qu’elle avait engendré l’enfant,
Pour se venger de la belle magicienne, Kyky l’envoya chez les orphelins de Hurlevent,

Sur le chemin du retour, il n’avait qu’une idée en tête – sexe, orgies et gnominettes,
Il alla dans les endroits les plus obscurs de Forgefer pour assouvir sa quête,
Il y croisa Shadow la néréide (et patronne d’un bordel) qui avait couché avec le perfide,
«Si Whirl l’a sauté, je la veux aussi comme trophée !» et il se mit à la regarder d’un air avide,
Sans un mot, juste avec un regard, Shadow l’éclairée avait deviné les desseins du gnominet,
Succubes, fouets, alcools, menottes et drogues faisaient partis de la grandiose festivité,
Ce fut l’une des nuits les plus torrides pour Kyky et ce souvenir restera gravé à jamais,
Jamais il n’eu autant de plaisir, autant d’excitation, autant d’allégresse à se faire fouetter,
Le sado-masochisme devint dans l’esprit de Kyky synonyme de toute bonté,
« Ça ravive la circulation sanguine » justifia-t-il, mais il en éprouvait du plaisir en vérité,

Kyky traînait de plus en plus dans le quartier obscur qui était celles des prostitués,
Il vit avec étonnement des scènes obscènes dans les rues du petit quartier,
Comme une certaine Malinda la wawette qui se faisait empalé par Marmite de palaouik,
Même le vieil bibliothécaire n’avait jamais vu pareil dans la cité d’Hache trique,
Funk l’avait pourtant prévenu au sujet de la réputation du jeune paladin pitoyable,
Mais il en fut choqué de voir la scène - « Oh Marmite ce qu’il fait est incroyable !».


Une gnominette à forte poitrine ou une humaine au charme ravageur était un chiasme,
Aussi bien que Kyky le gnome démoniste pervers cherchait à tout prix l’orgasme...

Fin du Chapitre 1er



Connexion automatique
S'enregistrer
Mot de passe perdu ?
  • Lun
  • Mar
  • Mer
  • Jeu
  • Ven
  • Sam
  • Dim
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
Voir tous les événements
Aucun événement aujourd'hui.
  • IFA-France (28)
  • 28 invités
  • IRC #ifacette (7)
  • ifacette
  • lok7a
  • Marmite[IFA]
  • Marmite`Work
  • Q
  • Rapass
  • rapass1
  • Ventrilo (0)
  • HoN #ifacette (1)
  • ifacette
  • Battle.net #ifacette (1)
  • ifacette